Surveillance d'une traction transtibiale

   

 

SURVEILLANCE DE LA TRACTION

  • Vérifier la bonne installation de la traction
  • Poids à distance du sol et correspondant à la prescription
  • Cordes de la traction libres, sans noeud, sans buter sur les poulies
  • Vérifier la contre-extension
  •  

     

     

    SURVEILLANCE DU MALADE

  • Contrôle de la position de la jambe
  • Contrôle de la position du pied, celui-ci doit être à 90° pour prévenir l'équinisme
  • Vérifier la coloration, la chaleur, la mobilité et la sensibilité du pied
  • Vérifier que la traction est bien tolérée par le malade (absence de douleurs et de crampes, absence d'infection (asepsie rigoureuse autour des broches))
  • Prévention des escarres : matelas anti-escarres, poches d'eau sous les talons, massages des zones d'appui
  • Surveiller et dépister les signes d'apparition d'une phlébite (surveillance couleur, chaleur, mobilité des pieds, traitement préventif sur prescription médicale)
  • Surveiller la chaleur, mobilité, coloration et sensibilité du pied (doivent être conservés)
  •  

     

     

    Commentaires (7)

    1. calipso 03/08/2006

    je suis actuelelment en ortho et je me demande dans quelle mesure les IDE/AS ont elles le droit d'oter les suspension misent aux patients pour permettre de faire la toilette et de les mobiliser de droite ou de gauche pour faire le dos et les fesses ???
    notamment pour des fractures du col du fémur ou même toutes fractures fémurales !!!
    droit on privilégier l'hygiène hyper métculeuse et encore ou la douleur du pateint et le fait de ne pas plus déplacer la fracture ??

    2. darwin 16/10/2006

    Dans mes cours ont m'a dit que l'on ne devait jamais ôter les suspensions même pour la toilette mais que l'on pouvait soulever le patient en un seul bloc.

    3. booboo 07/12/2006

    il est nécessaire d'effectuer une toilette minutieuse pour éviter l'apparition d'escarre lors d'alitement prolongé.Il permet également d'éviter une grabatisation de la personne, une mobilisation même passive. Il existe des principes de mobilisation pour la toilette : il faut tourner la personne du côté de la fracture pour respecter l'alignement des os (éviter la mobilisation du foyer de fracture) et donc éviter une fracture ouverte au pire. Une fois ostéosynthésé, la personne devra se tourner en premier lieu du côté sain pour la toilette du dos et du siège.

    4. rachid 31/05/2008

    je veudrai savoir est ce que la toilette intime figure dans les soins quotidiennes a donner a un malade sous tractions ou non?

    5. FANO 08/01/2011

    Je souhaite posséder cette traction

    6. karima 08/06/2011

    traction jamais interrompue au moment du toilette

    7. boon 03/07/2011

    combien de temps reste t on en traction trans tibiale
    pour une fracture du cotyle

    Ajouter un commentaire
     

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site