Rôle infirmier auprès d'un patient asthmatique

  

 

L' ACCUEIL DU PATIENT EN CRISE

  • L'installer en position assise, maintenu par plusieurs coussins
  • Le rassurer et l'encourager
  • Laisser la sonnette à sa portée afin qu'il puisse signaler une aggravation de son état respiratoire
  •  

     

     

    L' ADMINISTRATION DU TRAITEMENT

  • Bien connaître les médicaments anti asthmatiques afin d'en optimiser l'utilisation, de prévenir ou dépister les effets indésirables
  • Connaître les différentes formes cliniques de la maladie asthmatique afin de participer activement aux choix thérapeutiques
  •  

     

     

    INFORMATIONS RELATIVES A L' HYGIENE DE VIE

  • Traitement préventif de la crise d'asthme (en aérosols doseurs le plus souvent) à suivre scrupuleusement
  • Supprimer le ou les allergènes pour éviter les crises d'asthme allergique : lutter contre les acariens de la poussière de maison (supprimer moquette et tentures, passer l'aspirateur tous les jours en portant un masque), ainsi que les phanères d'animaux, moisissures, pots de fleurs, produits ménagers sous forme d'aérosols, cosmétiques allergisants.
  • Eliminer : matelas de laine, oreillers en duvet, édredons.
  • Aérer la literie chaque jour au soleil (si cela est possible).
  • Retirer les climatiseurs et humidificateurs (favorisent la prolifération des bactéries et moisissures).
  • Ne pas fumer !! Eviter les odeurs de cigarette, de peinture, vernis.
  • Alimentation équilibrée (choisir des aliments sans colorants ni additifs car allergisants
  • Pratiquer une activité physique régulière, non violente (marche, natation)
  • Préférer les climats secs et chauds, loin des pollutions industrielles
  • Eviter le travail du bois
  • Lors des pics polliniques : éviter les promenades en campagne
  • Eviter l'automédication et prendre uniquement le traitement prescrit
  •  Médicaments contre-indiqués chez les asthmatiques : bêta bloquants, Prostigmine, Mucomyst, vaccins contenant de l'oeuf (si allergie)
  • Eviter l'oxygénothérapie à trop fort débit
  • Tenter d'identifier les allergènes : interrogatoire, tests cutanés : les supprimer ou éviter leur contact
  • Rechercher et soigner les foyers infectieux : ORL, dentaires Apprendre à bien utiliser les aérosols doseurs (utiliser une chambre d'inhalation si nécessaire)
  •  

     

     

    EDUCATION D'UN PATIENT SOUS TRAITEMENT ANTI ASTHMATIQUE

    Education d'un patient sous bêtamimétiques

  • En aérosol doseur : bonne technique à apprendre, sinon utiliser une chambre d'inhalation.
  • Respecter les intervalles de prise
  • Par voie orale : respecter les doses et horaires de prise (forme LP en général un cp matin et soir).
  • Effets secondaires : tachycardie, tremblements
  • Jamais d'autres prises
  • Education d'un patient sous théophylline

  • Formes retard : respecter les posologies et horaires des prises (en général 2 prises par jour). Signes d'intolérance : nausées et/ou vomissements
  • Effets secondaires : tachycardie, excitation et/ou insomnie, gastralgies --> consulter un médecin en cas de survenue d'un de ces effets secondaires
  • Jamais d'autres prises
  • Education d'un patient sous corticoïdes

  • La voie en aérosol doseur est préférable : pas de risques chez l'adulte pour cette voie
  • Penser à se rincer la bouche pour éviter les mycoses
  • Voie générale : risques de la corticothérapie à surveiller : ulcère gastro-duodénal, déminéralisation, amyotrophie.
  • Attention au sevrage brutal (arrêter très progressivement).
  • Régime pauvre en sucre et en sel
  •  

     

     

    EDUCATION DU PATIENT POUR EVITER LES CRISES LE CONDUISANT A L'HOPITAL

    Conseils à donner aux patients asthmatiques :

  • La prise de plus de 15 bouffées d'aérosol doseur = signe d'aggravation --> consulter son médecin sans attendre
  • Savoir évaluer sa fonction respiratoire à l'aide du peak-flow : une forte diminution supérieure à 30% = risque de crise
  • Connaître ses allergies : médicaments, pneumallergènes, aliments --> les éviter
  • Eviter et traiter rapidement les infections respiratoires, bronchites basses ou hautes, sinusites, otites
  • Ne pas fumer
  • Savoir reconnaître la crise : toux, gêne respiratoire, anxiété, sifflement
  • Consulter rapidement son médecin en cas de crise.
  • Suivre ses prescriptions, suivre un traitement de fond, connaître sa fonction respiratoire par spirométrie.
  •  

     

     

    Ajouter un commentaire

    Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

    ×