Les injections intra musculaires

 

  

 

DEFINITION

Introduction d'un produit médicamenteux dans le muscle

 

 

 

ZONES D' INJECTION

  • Les muscles fessiers : dans le cadran supéro-externe de la fesse (délimité par le grand trochanter, le pli inter fessier et une verticale coupant ce trait par son milieu)
  • Le deltoïde : réservé aux petites quantités (délimité par le bord inférieur de l'acromion, et en bas par le niveau de l'aisselle)
  • La cuisse : le muscle vasque externe et le muscle du dessus de la cuisse peuvent être utilisés. A privilégier lorsque le patient réalise son injection seul.
  •  

     

     

    CONTRE INDICATIONS MAJEURES

  • Muscles indurés ou douloureux
  • Hématomes
  • Lésions cutanées
  • Troubles de la coagulation
  • Patient sous héparine, anti-vitamine K, H.B.P.M (héparine à bas poids moléculaire)
  • Prothèses de hanche
  •  

     

     

    ADMINISTRATION

    Position : patient allongé sur le ventre ou sur le côté (afin de prévenir les chutes dues à l'émotion où aux malaises dus aux produits injectés)

    Sélection de l'endroit : absence de gros vaisseaux ou de nerfs importants

    L'injection proprement dite :

  • Vérifier la prescription et prévenir le malade
  • Préparer son plateau : utiliser 1 aiguille pour la préparation de l'injection et une autre pour injecter
  • Bien purger la seringue + aiguille
  • Lavage simple des mains
  • Désinfection du site d'injection à l'aide d'un coton d'alcool
  • Bien tendre la peau et piquer dans le muscle d'un coup sec (l'aiguille et la seringue doivent être perpendiculaires au plan cutané)
  • Maintenir l'aiguille montée avec un coton alcoolisé Aspirer quelques CC afin de contrôler l'absence de reflux sanguin (dans ce cas ôter l'aiguille et recommencer l'injection)
  • Injecter doucement le produit en tenant compte des plaintes du patient (beaucoup de produits sont douloureux)
  • Lorsque l'injection est terminée retirer l'aiguille et la seringue d'un coup sec et exercer une pression sur le lieu d'injection avec le coton alcoolisé
  • Jeter immédiatement l'aiguille dans le container
  • Masser le point d'injection afin de favoriser la diffusion du produit
  • Si un petit saignement apparaît : comprimer le point d'injection quelques secondes
  • Réinstaller le patient Ranger le matériel + transmissions écrites dans le dossier de soins
  •  

     

     

    SURVEILLANCE

  • Locale : saignement, induration, hématome, signes inflammatoires
  • Générale : efficacité du traitement, réaction au produit (effets secondaires, syncope, choc vagal, choc anaphylactique)
  •  

     

     

    INCIDENTS - ACCIDENTS

  • Faute d'asepsie : abcès, kyste, nécrose = faute professionnelle
  • Injection dans un vaisseau : hématome
  • Atteinte d'un nerf : douleur
  •  

     

     

    Commentaires (1)

    1. melissa 13/05/2008

    pas d'alcool sur les compresses

    Ajouter un commentaire
     

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site